Groupe d'étude - Histoire de la formation des adultes 

Hommage à Bertrand Schwartz (1919-2016)

 

 

Avec la disparition de Bertrand Schwartz, samedi 30 juillet 2016, c’est une page de l’histoire de la formation des adultes qui se tourne.

Ce qui a frappé tous ceux et toutes celles qui l’ont un jour rencontré, c’est sa formidable force de conviction et son refus d’accepter que les situations insatisfaisantes restent en l’état.

Des multiples facettes de cette personnalité hors norme et de ses nombreux engagements, nous retiendrons ici la période de sa vie qu’il a consacrée au développement de l’éducation permanente, en tant que directeur du « Cuces-Infa » (ou Complexe de Nancy).

Quand, en 1960, il devient directeur du Centre universitaire de coopération économique et sociale (Cuces), et qu’il décrète la « mobilisation générale pour l’instruction générale », il jette les premières lignes d’un vaste projet d’institutionnalisation de la formation des adultes.

Lire la suite : Hommage à Bertrand Schwartz (1919-2016)

Actualité éditoriale

Les dernières parutions sur l'histoire de la formation des adultes ou traitant en partie d'histoire de la formation des adultes, dont nous avons eu connaissance.

______________

Christen Carole, Besse Laurent (dir.), 2017, Histoire de l'éducation populaire (1815-1945). Perspectives françaises et européennes, Presses universitaires du septentrion.

______________

Caplat Guy, 2016. L'inspection générale de l'enseignement technique (1806-1980), l'Harmattan, collection Histoire et mémoire de la formatin, 4 tomes.
Tome 1 : Origines et développement de la fonction d'inspection (1806-1920) ; Tome 2 : De l'autonomie à l'intégration (1820-1980) ; Tome 3 : biographies ; Tome 4 : Textes et documents.
Présentation

______________

Laot F. F. et Maillebouis M. (coord.) (2016). Marcel Lesne. Cheminement d’un théoricien de la formation : souvenirs et rencontres, Paris, L’Harmattan. Collection Histoire et mémoire de la formation.

L’historien, le chercheur, lorsqu’il travaille sur un auteur, aime pouvoir associer le récit de la vie à l’analyse de l’œuvre. C’est ce que nous offre ce volume dont une partie importante est consacrée à l’autobiographie de Marcel Lesne. Avec les contributions de Jean et Françoise Lesne, sont accompagnés des contributions de : Jean-Marie Barbier, Claude Debon, Philippe Fritsch, Françoise F. Laot, Madeleine Maillebouis, François Marquart, Christian de Montlibert.
Présentation.


Vous souhaitez diffuser une information sur une publication récente,
écrivez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire la suite : Actualité éditoriale

Écoutez l’intervention de Geneviève Jacquinot


L’enregistrement du séminaire du 5 février 2013 est désormais disponible à l'écoute

Histoire des formes pédagogiques mises en œuvre dans les formations à distance

Intervenante : Geneviève Jacquinot

Animation : Viviane Glikman


Début du séminaire // Fin du séminaire

Téléchargez les actes du cycle de séminaires

L'Histoire de la formation dans les contextes de décolonisation
Compte rendu d'une démarche de réflexion et de recherche
sous la direction de Jacques Denantes

Causerie autour de l'histoire avec François Hartog


Mardi 22 mars 2016, de 17h à 19h

Au Café Bête et Méchant
18 rue de Montreuil, 75011 Paris

(Métro Faidherbe-Chaligny, Nation ou Rue des Boulets)

 


Les causeries du Gehfa entendent proposer un nouveau regard sur la large thématique de l'histoire de l'éducation des adultes, abordée avec un "pas de côté", à partir de thématiques voisines ou d'une réflexion sur l'histoire elle-même : les évolution dans la manière de faire et d'écrire l'histoire, les nouvelles approches, échelles, méthodes... utilisées, les nouveaux champs explorés, l'historiographie, les enjeux de l'histoire, etc.

 

***

 

 

Pour sa troisième Causerie autour de l’Histoire, le Gehfa a le plaisir d’inviter François Hartog.

 

 

 Ancien élève de l’École normale supérieure, il a occupé la chaire d’historiographie antique et moderne à l’École des Hautes études en sciences sociales (EHESS). Ancien élève de Jean-Pierre Vernant, il a contribué à la formation et à la diffusion du concept de « régime d’historicité » qui exprime le rapport qu’une société entretient au passé, au présent et à l’avenir. Ce rapport serait aujourd’hui caractérisé par le « présentisme » ‑ qui privilégie la mémoire, c’est-à-dire les traces laissées dans le présent par des passés successifs ‑ à l’histoire qui est reconstruction et mise à distance du passé.

 

Lire la suite : Causerie autour de l'histoire avec François Hartog


Derniers articles

Recherche

Autres rubriques