Groupe d'étude - Histoire de la formation des adultes 

Téléchargez les actes du cycle de séminaires

L'Histoire de la formation dans les contextes de décolonisation
Compte rendu d'une démarche de réflexion et de recherche
sous la direction de Jacques Denantes

Écoutez l’intervention de Geneviève Jacquinot


L’enregistrement du séminaire du 5 février 2013 est désormais disponible à l'écoute

Histoire des formes pédagogiques mises en œuvre dans les formations à distance

Intervenante : Geneviève Jacquinot

Animation : Viviane Glikman


Début du séminaire // Fin du séminaire

Hommage à Claude Dubar

      Le Gehfa salue la mémoire d'un sociologue du travail et de la formation des adultes mais aussi d'un acteur des actions collectives de formation. Claude Dubar était adhérent du Gehfa et il a été l'invité de nos séminaires à plusieurs reprises. Ses écrits ont accompagné nos réflexions sur l'histoire. Nous nous associons avec tristesse à l'hommage que lui rendent ses amis et collègues.

 

Le conseil d'administration du Gehfa

Causerie autour de l'histoire avec François Hartog


Mardi 22 mars 2016, de 17h à 19h

Au Café Bête et Méchant
18 rue de Montreuil, 75011 Paris

(Métro Faidherbe-Chaligny, Nation ou Rue des Boulets)

 


Les causeries du Gehfa entendent proposer un nouveau regard sur la large thématique de l'histoire de l'éducation des adultes, abordée avec un "pas de côté", à partir de thématiques voisines ou d'une réflexion sur l'histoire elle-même : les évolution dans la manière de faire et d'écrire l'histoire, les nouvelles approches, échelles, méthodes... utilisées, les nouveaux champs explorés, l'historiographie, les enjeux de l'histoire, etc.

 

***

 

 

Pour sa troisième Causerie autour de l’Histoire, le Gehfa a le plaisir d’inviter François Hartog.

 

 

 Ancien élève de l’École normale supérieure, il a occupé la chaire d’historiographie antique et moderne à l’École des Hautes études en sciences sociales (EHESS). Ancien élève de Jean-Pierre Vernant, il a contribué à la formation et à la diffusion du concept de « régime d’historicité » qui exprime le rapport qu’une société entretient au passé, au présent et à l’avenir. Ce rapport serait aujourd’hui caractérisé par le « présentisme » ‑ qui privilégie la mémoire, c’est-à-dire les traces laissées dans le présent par des passés successifs ‑ à l’histoire qui est reconstruction et mise à distance du passé.

 

Lire la suite : Causerie autour de l'histoire avec François Hartog

Causerie autour de l'histoire avec Rebecca Rogers

Mardi 13 octobre 2015, de 17h à 19h

 

Après une première édition réussie, le Gehfa décide d'instituer cette nouvelle activité en proposant une causerie avec un historien ou une historienne deux fois par an.

 

La prochaine causerie sera l’occasion de rencontrer Rebecca Rogers, professeure d'Histoire de l'éducation, spécialiste de l'éducation des filles, à l’université Paris-Descartes (Cerlis, UMR 8070).

Ses travaux, en français et en anglais, portent sur l'éducation des filles en France et dans les colonies, sur la mixité et sur l’historiographie dans le domaine de l’histoire des femmes et de l’histoire de l’éducation.

Parmi ses travaux soulignons : A French-woman’s Imperial Story: Madame Luce in 19th-century Algeria (Stanford, 2013) ; Girls’ Secondary Education in the Western World: From the 18th to the 20th Century, avec James Albisetti et Joyce Goodman (Palgrave, 2010, éd. de poche en 2014) ; Les bourgeoises au pensionnat. L’éducation féminine au xixe siècle (Presses universitaires de Rennes, 2007) ; La mixité dans l’éducation. Enjeux passés et présents (ENS Éditions, 2004).

Elle est membre du comité de rédaction de Histoire de l’éducation depuis 2004 et de Clio. Femmes, Genre, Histoire depuis 2005.

Son dernier ouvrage, malheureusement pas encore traduit en français, raconte l’histoire d’une femme qui quitte mari et enfants pour s’installer en Algérie au début des années 1830. Là, elle fonde, en 1845, la première école française pour les filles musulmanes, avec un objectif de « fusion des races ». L’école sera fermée en 1861 par les autorités. À travers le portrait de cette femme, c’est toute la politique impériale et les débats sur l’éducation des filles et des femmes qui sont dévoilés.

 

Les causeries entendent proposer un nouveau regard sur la large thématique de l’histoire de l’éducation des adultes abordée avec « un pas de côté », à partir de thématiques voisines et d’une réflexion sur l’histoire elle-même : les évolutions dans la manière de faire et d’écrire l’histoire, les nouvelles approches, échelles, méthodes utilisées ou les nouveaux champs explorés, l’historiographie, les enjeux de l’histoire, etc.

Entrée libre

Pub irlandais "Patrick's le Ballon Vert",

33 rue de Montreuil, Paris 11e

(métros Faidherbe-Chaligny, Nation ou Rue des Boulets)


Derniers articles

Recherche

Autres rubriques