Groupe d'étude - Histoire de la formation des adultes 

Jocelyne Tournet-Lammer - Hommage

      C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de notre amie Jocelyne Tournet-Lammer, survenu début septembre. Administratrice du Gehfa depuis plusieurs années, elle était récemment intervenue dans notre séminaire sur le thème de la formation par la recherche à la Radiodiffusion et au Service de recherche de l’ORTF dirigé par Pierre Schaeffer. Elle-même avait participé à cette grande aventure dans ce service où elle était entrée comme jeune professionnelle en 1966.

 

Par la suite, elle n’a cessé d’analyser et de faire connaître les motivations et les ressorts de ces expériences novatrices. Elle l’a beaucoup fait par l’écriture, mais aussi à travers la réalisation de films proposant des montages d’images d'archives. Ses diverses expériences professionnelles, dont plusieurs missions à l’Institut national de l’audiovisuel, son goût de l’archive, ainsi que la rigueur et la puissance de sa démarche ont fait d’elle une spécialiste reconnue dans le milieu des médias et des sciences de l’information et de la communication. Parmi ses nombreuses publications, elle avait contribué à l’ouvrage collectif du Gehfa L’Image dans l’histoire de la formation des adultes (L’Harmattan, 2010), avec un chapitre intitulé « Une expérience pionnière à la télévision française : l’école de la Recherche ou la recherche de l’école ». Elle tenait en effet beaucoup à mettre en valeur cette idée d’aller-retour inévitable entre forme/contenu/espace institutionnel rendant les choses possibles. Une page Wiki-monde plus* donne les détails de son parcours et de son importante production.

 

Jocelyne était une femme de ressource, elle avait toujours de nombreux projets dans ses cartons dont certains qu’elle avait proposé de développer avec le Gehfa. Elle est malheureusement partie avant que nous puissions les conduire à terme. Elle était aussi une femme engagée, entre autres, présidente d'une association Mémoire de mondes - Mémoire d'avenir** et du Comité d'histoire de la radiodiffusion.

 

Mais Jocelyne était surtout une personne très attachante. C’est principalement à l’amie que nous souhaitons rendre ici hommage en exprimant tous nos regrets de ne plus pouvoir, désormais, avoir le plaisir de la croiser à nouveau. Son départ laisse un grand vide.

 

Le Conseil d’administration du Gehfa

* http://plus.wikimonde.com/wiki/Jocelyne_Tournet-Lammer  

**http://www.2m-ma.com/

Causerie autour de l'histoire avec Mona Ozouf

Mardi 16 octobre 2018, de 17h à 19h

Au Café L'Ephémère
228 avenue du Maine, 75014 Paris

Métro : Alésia (ligne 4), Bus 38

Entrée libre

 

Historienne, philosophe, directrice de recherche à l’EHESS, Mona Ozouf a consacré l'essentiel de ses travaux aux questions se rapportant à l'école publique et à la Révolution française.

 

Elle s'intéresse particulièrement aux rapports qu'entretiennent pédagogie, idéologie et politique. Mais la littérature, le roman tiennent aussi une place importante dans ses publications.

 

Parmi ces dernières, nous pouvons citer L'École, l'Église et la République 1871–1914, 1962, rééd. 2007, avec Jacques Ozouf La République des instituteurs, Gallimard, 1989. La Fête révolutionnaire, 1789-1799, Gallimard, 1976, mêle histoire et philosophie. Elle a co-dirigé avec François Furet le Dictionnaire critique de la Révolution française, Flammarion, 1988-1993, paru pour le bicentenaire de la Révolution. Elle est revenue sur son itinéraire de Bretonne républicaine dans Composition française. Retour sur une enfance bretonne paru chez Gallimard en 2009.

 

Dans La cause des livres, Gallimard, 2011, sont regroupées ses 40 ans de chroniques pour le Nouvel Observateur.

 

En 2015, De Révolution en République, les chemins de la France, Gallimard (Quarto), rassemble textes, livres et articles, choisis par elle-même dans toute son œuvre. Cet ouvrage a reçu le prix de la langue française en 2015.

 

Le 4 octobre 2018 paraît son dernier ouvrage L'autre George. À la rencontre de George Eliot, chez Gallimard.

 

 

Prochains rendez-vous

L'assemblée générale du Gehfa aura lieu le

Mardi 5 juin à 14h à l'ETSUP

 Elle se déroulera avant le séminaire sur Mai-68 et la formation des adultes (infos sur le séminaire et lieu ici)

Pionnières et pionniers de l'éducation des adultes

Le Gehfa est partenaire du réseau européen

History of Adult Education and Training in Europe

de l'European Society for Research on the Education of Adults (Esrea)

 

Celui-ci organise un séminaire européen 4-6 juillet 2018 à Paris :

Pioneering Women and Men in European Adult Education
(19th and early 20th Centuries)

 

Téléchargez l'appel à communication

Dedicated website seminar page

 

Lieu : Université Paris Descartes, 75005

Autres partenaires :

- Cerlis (Centre de recherche sur les liens sociaux) - Université Paris Descartes (Comité d'organisation)

- Cérep (Centre d'étude et de recherche sur les emplois et les professionnalisations) Université de Reims Champagne-Ardenne

 

 

Causerie autour de l'histoire avec Danielle Tartakowsky

Mardi 27 mars 2018, de 17h à 19h

Au Café-librairie Le 108 (Librairie des Orgues)
4 impasse de Joinville, 75019 Paris

Métro : Crimée (ligne 7), prendre la sortie n° 2 : l'entrée du café-librairie est à 15 m.

Entrée libre

 

Danielle Tartakowsky, professeur d’histoire contemporaine à l'Université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, est spécialiste de l’histoire sociale et culturelle du politique. Membre du centre de recherche historique de Paris 8 et associée au Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle, elle a notamment travaillé sur les mouvements sociaux et les mobilisations, sur le Front Populaire, le syndicalisme... 

Le pouvoir est dans la rue, Crises politiques et manifestations en France, Aubier, 1998 ; La manif en éclats, La Dispute, 2004, ou La part du rêve : histoire du 1er mai en France, Hachette, 2005, sont quelques-unes de ses publications. Signalons aussi,avec Olivier Filleule, La manifestation, aux Presses de Sciences Po en 2008 ou encore, avec Michel Pigenet, la direction de l’ouvrage collectif Histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours, La Découverte 2012. S’intéressant aux mythes et aux images politiques, elle a analysé de nombreuses œuvres d’art et images historiques sur les mouvements insurrectionnels.

Depuis 2014, elle préside le Comité d’Histoire de la Ville de Paris. Elle a également exercé un mandat de présidente de l’Université de Paris 8, expérience qu’elle a consignée dans un ouvrage récemment paru, Construire l’université au XXIe siècle : Récits d’une présidence, Paris 8, 2012-2016, aux Éditions du Détour. Elle travaille actuellement sur les mutations contemporaines de l’État et sur celles de l'espace public.

 

 


Derniers articles

Recherche

Autres rubriques