Groupe d'étude - Histoire de la formation des adultes 

Motion de soutien

 

Le Gehfa, réuni en assemblée générale le mardi 4 février 2020 a voté à l'unanimité des présent.es la motion suivante :

Le Gehfa regrette les orientations prises par les documents préparatoires à la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et exprime son inquiétude quant aux conséquences de ce projet sur l'avenir de la recherche, en particulier sur l'histoire de la formation des adultes.

Assemblée générale 2020

L'Assemblée générale du Gehfa aura lieu mardi 4 février 2019 de 14h à 15h30 (avant le séminaire), à l'ETSUP, 8 villa du Parc Montsouris, 75014 Paris. La salle sera indiquée à l'accueil.

 

À l'ordre du jour :

  • Rapport d'activité 2019
  • Rapport financier 2019
  • Rapport moral
  • Renouvellement du Conseil d'administration

Pour voter, les adhérents doivent être à jour de leur cotisation 2019. Celle-ci, comme celle de l’année 2020, pourra être réglée sur place avant l’AG. Si vous ne pouvez participer, vous pouvez remettre un pouvoir (formulaire en dernière page du numéro 52 d'hisfora) à un adhérent de votre choix ou l’envoyer par e-mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

Causerie autour de l'histoire avec Antoine Prost

Mardi 15 octobre 2019 de 17h à 19h

Café du Pont-neuf
14 quai du Louvre, 75001 Paris
Métro : Louvre-Rivoli ; Pont-neuf ; Chatelêt

Entrée libre avec une consommation

 

 

 

Antoine Prost, ancien élève de l’ENS (Ulm), agrégé et docteur d’État, est professeur émérite à l’Université de Paris I, Centre d’histoire sociale du XXe siècle. Il a travaillé sur l’histoire de la guerre de 1914, celle de la société française au XX° siècle et celle de l’éducation.

 

Il a notamment publié Les Anciens combattants et la société française, 1914-1939, (1977), des livres sur l’histoire de la CGT, du Front populaire et des nationalisations, une Petite histoire de la France de la Belle Époque à nos jours (7e éd. 2013), et Douze leçons sur l’histoire (2014).

 

Son dernier livre sur l’histoire de l’Éducation Les réformes de l’enseignement de 1936 à nos jours a été réédité en poche en 2019, et il vient de publier chez Gallimard le premier volume d’une histoire de la société française au XX° siècle : Les Français de la Belle Époque.

 

Ses travaux sur l’éducation l’ont amené à participer d’abord aux réflexions sur les lycées du ministère Savary, puis au cabinet de Michel Rocard. Mais il l’a incité aussi à entreprendre, sous l’influence d’André de Peretti, des expériences concrètes de formation des maîtres, puis d’adultes pendant une dizaine d’années à Orléans après 1968.

 

Le Gehfa est très heureux d’accueillir dans une de ses causeries celui qui a officiellement ouvert son séminaire le 29 avril 1997.

 

 

 

 

 

 

Hommage à Gérard Malglaive

Le Conseil d'administration du Gehfa a appris avec une grande tristesse la disparition de Gérard Malglaive, décédé le 13 décembre 2019. Gérard Malglaive avait participé à de nombreuses initiatives pionnières, il était aussi une personne très attachante. Le CA salue sa mémoire d'acteur de l'histoire de la formation des adultes et adresse à tous ses proches ses sincères condoléances. Des textes d'hommage seront publiés dans le prochain numéro d'hisfora et sur ce site.

 

Brève présentation de Gérard Malglaive et de son parcours, extraite de la préface à son ouvrage paru en 2007 : Formateur d'adultes : un itinéraire, L'Harmattan :

 

Gérard Malglaive donne à lire son itinéraire, celui d’un formateur. Très rares encore sont les témoignages comme le sien qui relatent comment on devient formateur. Gérard Malglaive l’est devenu par hasard, comme à peu près tous alors, puisqu’aux prémices des années 1960, les formateurs n’existaient tout simplement pas. Bien entendu ce hasard s’entend avec de gros guillemets. Dans l’histoire intime de Gérard Malglaive, dont on saura finalement très peu dans cet ouvrage, le lecteur trouvera tout de même, au détour des pages, un père instituteur et un engagement politique… Est-ce suffisant pour expliquer cela ? Bien évidemment non. Mais il ne s’agit pas d’expliquer.

 

L’itinéraire ici relaté n’est d’ailleurs pas vraiment celui d’un formateur d’adultes. Gérard Malglaive l’a-t-il été une seule fois ? (Mais peut-on être formateurs d’adultes ?) D’enseignant de « bâtisseurs de l’Algérie nouvelle » à celui de formateur de formateurs d’enseignants, il est marginal chez les marginaux, jamais vraiment à la bonne place… De fil en aiguille, de contacts en rencontres, de malentendus en quiproquos, parce que les conséquences s’enchaînent et en toute logique, il devient l’un des concepteurs des premières formations de formateurs, le responsable d’un centre de formation de formateurs parmi les plus reconnus (le C2F du CNAM), un théoricien français de la formation d’adultes de premier plan (Enseigner à des adultes, PUF, 1990) et encore, celui qui a tenté d’organiser le métier de formateur à travers un rapport « officiel » (La formation et la qualification des agents de la formation professionnelle continue, 1983). Lire la suite...

 

Décès de Raymond Vatier

Le Conseil d'administration du Gehfa salue la mémoire de Raymond Vatier. Le Gehfa a eu l'occasion de l'inviter à plusieurs reprises dans le cadre de ses séminaires.
 
Il laisse de nombreux écrits sur son parcours qui l'a amené à mettre en place des dispositifs et des actions de formation dans différents contextes institutionnels.
 
C'est une grande figure de la formation des adultes dans les années 1960 et 1970 qui disparaît.
 
Un portrait filmé de lui donne une bonne rétrospective sur l'ensemble de sa vie.

 


Derniers articles

Recherche

Autres rubriques